Présentation
 ↑  
Les galères avec la 850 GT



? 1988

La tige d'embrayage s'est soudée dans le fond de la butée...

A11a.jpg

____________________________________________________________________________

18/03/2002

Listeux, teuses
Ceux qui suivent régulièrement les épisodes restauration bécanes place
Carlo Guzzi savent que le WE avant-dernier, une MZ de 76 avait repris du
service, et que la V7Spé d'Alain avait été re-démontée pour ressort de
verrouillage cassé.
Nous reprenons donc ce dernier samedi matin, où la BV du V7 est ouverte
sur l'établi.
Samedi soir, la V7 tourne, elle a maintenant une vitesse de plus, et des
échappements plus libérés.
Pendant qu'Alain remontait les accessoires, c'est ma GT qui rentrait en
atelier pour vidanges, échange du pont et bricoles.
Je constate alors que le téton de manoeuvre de la béquille latérale est
en appui sur le tube d'échappement.
Un trou se préparant dû aux vibrations de la béquille, je décide de
changer le caoutchouc de butée, usé.
Bien sûr, je ne retrouve pas le même, et en bricole un autre, un peu plus long.
3 ou 4 essais sur la centrale, tout va bien, la latérale ne touche plus l'échappement.
Je n'ai plus que les sacoches à adapter sur un nouveau support, et je serai prêt à me concentrer.
On boit un 'tit coup, et décision est prise de se faire la Napoléon jusqu'à Castellane,
puis le verdon et retour le lendemain dimanche.
Alain est tellement heureux de sa BV5 qu'il m'invite à déjeuner sur le parcours.
Nous partons donc dimanche matin, big banane sous le casque, il fait beau, les motos
vont bien.
Un peu avant Escragnolles, je ne vois plus Alain et me gare sur le
bas-côté pour l'attendre.
Il arrive quelques secondes àprés, je lui fais signe de passer devant et démarre.
Peu àprés, je sens ma béquille latérale racler le sol, un grand coup d'adrénaline,
et je réussis à la replier.
J'étais quasiment sûr de ne pas avoir béquillé pour attendre Alain, mais
dans ces cas-là, on n'est jamais certain de ces geste quasi automatiques
et décide de surveiller ma béquille en roulant, ce que je fais sur quelques kilomètres.
Pour ceux qui ne connaissent pas la latérale de V7 ou GT, c'est une tige
super costaud de 20 cm de long, un ressort la BLOQUE en position dépliée, c'à d que le frottement sur le sol ne la fait pas rentrer, le même ressort la rappelant contre
le cadre vers la mi-course.
La route est belle, large, visibilité partout, on enroulait sur un filet de gaz.
Léger gauche, eh bien cette salope s'est dépliée juste avant.
Ca frotte, je vois un panneau "verglas fréquent" se rapprocher très vite,
j'essaie de pencher à gauche, rien à faire, la béquille dépliée me renvoie vers le panneau, grand bang, je vois le ciel, la route, le ciel, je roule sur le sol, très vite,
mais ça n'en finira donc jamais ?
Je suis arrêté, je vois ma moto couchée dans le fossé, l'essence s'échappe
du réservoir, elle continue ses pout-pout-pout, je me traîne vers elle,
réussis à tourner la clé qui est bien sûr du mauvais côté.
Alain arrive affolé.
Mes lunettes sont toujours sur mon nez, je demande à Alain de redresser la moto.
J'ai mal aux jambes, Alain, qui est kiné, me palpe rapidement, je regarde
ma bonne vieille GT qui ne sera jamais réparée pour la concentre!...
Prés de moi, le poteau de signalisation plié et dont j'ai arraché la motte de béton.
Alain m'a dit qu'il m'avait vu envoyer en l'air le panneau, faire un salto,
la moto en l'air, moi aussi.
Des caisseux s'arrêtent, il y a beaucoup de monde, et aussi un pompier
en repos qui me retire mon jean et me palpe les jambes.
Les pompiers sont alertés, je joins Andrea en lui disant d'accrocher la remorque
et de venir me récupérer car je suis en panne, et de ne pas oublier l'appareil photos.

acc1.jpg

acc2.jpg

acc3.jpg

acc4.jpg

acc5.jpg

acc6.jpg

L'ambulance arrive, je suis transporté aux urgences de l'hôpital de Grasse,
radios, pas d'os cassé, mais une mauvaise entorse au genou droit,
ligament latéral extérieur cassé (?) ligaments croisés (?)
Il faut attendre quelques jours pour le savoir.
Cheville gauche ligaments atteints aussi.
Quelques mois d'inaction au programme m'attendent.
Je reprendrai la suite plus tard, et voudrais seulement ajouter comment
Alain et Andrea ont été efficaces, et vous dire que je les aime.
J'ai vraiment failli rejoindre les propriétaires précédents de ma Zündapp.

JN@les miracles existent, j'en ai rencontré un.


 

________________________________________________________________________



16/10/2002
 
 
Cette année encore, la phase de retour de ze concentre s'est déroulée en train.
Au premier rang, l'élève Chaprot me demande des explications et des détails.
(Il ira loin, Chaprot)
Donc voici:
Sur l'autobahn, à la sortie d'une zone de travaux pendant laquelle j'avais
remarqué de curieux sautillements, gaz et on remonte les camions, quand un
bruit énorme, fait d'explosion et ferraille nous claque aux oreilles.
Et la moto part en godille, je relâche les gaz, et rattrape comme je peux au
guidon, droite, gauche, droite...
Et surtout je sais que je ne dois pas freiner !
La vitesse tombe, la semi que je dépassais me gagne en vitesse, je peux
tenter de me rabattre sur la file de droite.
Je n'entends plus rien que le flotch-flotch du pneu crevé, je continue les
grands coups de guidon, j'ai peur.
Ca y est, nous sommes arrivés sur la bande d'arrêt d'urgence, je suis crispé
sur les poignées, je cale la moto, c'est fini, on n'est pas allés au tas.
Je crois que je me suis affalé sur la sacoche de réservoir, Andrea
m'entourant de ses bras en me disant que j'avais bien assuré...
La conduite godille a dû durer plus d'une minute.
D'àprés le Barde qui me suivait, j'étais à 110 kmh.
En observant le résultat, on constate que la jante s'est fendue en son
milieu sur une longueur équivalent à 12 rayons.
Les rayons n'ont pas bougé.

PIC00023.jpg

PIC00026.jpg

PIC00027.jpg

PIC00030.jpg

Le pneu Michelin Mac était neuf et changé pour la concentre, gonflé à 2.9 kg
J'ai eu la roue démontée en mains il n'y a pas 15 jours pour échange du
pignon d'entraînement et n'ai remarqué aucune anomalie, les roulements sont
neufs.
Je vais mettre la tof dans les files de yahoo, si quelqu'un a déjà vu ça, ou peut
me donner une explication, je suis preneur.
La moto est chez Moto Sud à Narbonne, je vais la chercher samedi avec la
remorque.
A part ça, bonne concentre, les vendéens ont, une fois de plus, démontré
leur talent, temps exceptionnel sur tout le parcours.

JN@qui va soigner sa moto et son cholestérol



Date de création : 13/02/2011 @ 18:26
Dernière modification : 13/02/2011 @ 18:41
Catégorie : Présentation - Pannes, bévues et boulettes
Page lue 2645 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !