Présentation
 ↑  
Encore Issarlès, toujours à la même période, mais cette fois en Zündapp



Prologue:
Départ de Cannes vendredi 13H, dès le retour du travail d' Andrea. La moto
est sur la remorque, nous sommes attendus le soir chez Pat et la Doune, soit
à 350 km.
La moto, c'est une Zündapp KS600 de 1939, acquise en Pologne en 1996,
longuement et entièrement refaite.
Elle est attelée et roule de nouveau depuis une quinzaine de jours
seulement.
En prévision de menues réparations, un superbe sac postal (Merci
Super-Tonio) a été rempli d'outils et ressemble aux valises d'un ambassadeur
le jour d'une rupture diplomatique.
Fin du prologue.
Arrivée à Romans vers 17H, nous recherchons une station-service pour
décharger la remorque (Il faut obligatoirement dégonfler la roue du panier
pour la remettre en place) plein d'essence et direction GLB, à 6 km.
Le Pâââât nous a rejoints et nous ouvre la route.
Dès la sortie de Romans, le carbu désamorce.
En déjà vieil habitué, les gestes rituels s'effectuent, puissant souffle
dans la durite, ça fait un joli glou-glou dans le bidon, on rebranche et
c'est parti, l' haleine fraîche en moins.
Un kilomètre plus loin, en rentrant la 4eme, la biellette entre sélecteur et
commande de boîte se casse net.
Là, il suffit de démarrer en 2eme, de passer la 3 d'un habile coup de botte,
et za roule, Monzieur !
Mais nous sommes arrivés et profitons des derniers rayons de soleil pour
remettre en place un morceau de tige filetée M6 entre les biellettes,
démonter la grille d'égout qui sert de filtre, le Miche du Sud et Tom
viennent d'arriver, précédant juste le Scal de quelques heures.
Une soirée des plus paisibles s'ensuivit, pendant laquelle nous avons
beaucoup médité dans le calme impressionnant qui nous caractérise.
Le Scal nous rejoint enfin à £%## H moins le quart.
Départ vers 10 heures samedi matin, l'itinéraire choisi est GLB-Tournon
(ville réputée pour ses rond-points) Lamastre-Le Cheylard-Issarlès.
Le fait marquant est que la Doune va rouler avec nous sur sa puissante 125,
comme quoi on peut être l'épouse du Président des top-lopettes et ne pas en
être !...
RV à Tournon pour attendre MCT et Manue, sur twin 2T Yam 350 de '72.
Nous partons en avance pour ne pas ralentir le groupe, la montée du col nous
permet d'admirer le paysage, l'allumage venant de se dérégler.
Quelques pannes insignifiantes plus tard, nous nous garons sur la place de
Lamastre pour un rapide sandwich et une séance de mécanique échange
bougies-condensateur-réglage d'avance.

a1.jpg

(C' était la came qui actionne le rupteur qui tournait dans le vilo. Elle n'est même pas clavetée !!)


C'est reparti, quand elle tourne bien, c'est du vrai bonheur, mais ça ne
dure pas, à la montée d'un col, MCT me rattrape et me fait stopper : La roue
AR se déhanche méchamment, 6 rayons sont cassés.
Comme j'ai une roue de secours, échange et c'est reparti jusqu'à la
prochaine...
La roue de secours est équipée d'un pneu russe vieux comme un Premier
Secrétaire du Parti et m'autorise des glissades sublimes dans les gauches.
Les "modernes" sont parties devant, notre groupe se réduisant à MCT et au
Pââât
La séance de réparations suivante de déroule à une soixantaine de km
d'Issarlès, les copains qui suivaient ayant remarqué que je perdais des
boulons.
En réalité, ce ne sont que des vis, et celles qui maintiennent la roue AR
contre le pont.
Séance technique: Contrairement aux Guzzi dont la roue AR est entraînée par
cannelures, la roue Zündapp est maintenue par un axe assurant seulement le
maintien, l' entraînement se faisant par 4 vis M12 plaquant le flasque de
roue contre le pont dont la "couronne" a 4 filetages intérieurs.
Il  restait 1 vis sur 4....
Non loin de nous, une cadavre de pelleteuse achevait de rouiller, nous
l'avons sauvagement dépecée de ses vis et écrous M12, alors que Pââât
repartait en arrière pour tenter d'acheter 4 vis et écrous.
Le Pâât revient, fièrement muni d' une boîte d'écrous de 12, entre temps,
avons démonté 4 écrous de barrière de sécurité pour faire entretoise, les
fixations du panier ont été remplacées par de la vis de pelleteuse, le
soleil disparaît, nous repartons.
(Il faudra tout de même que je pense à envoyer une boîte de chocolats à la
DDE pour services rendus)

a2.jpg

a3.jpg

a4.jpg

a5.jpg

(Photo prise 1 an ou 2 après. Cherchez plus la pelleteuse, elle est partie)

Peu àprés, un panneau lumineux nous indique qu'il fait -6°, la route devient
verglacée méchant entre les congères de plus en plus longues et hautes, le
Pâât roule devant pour m'éclairer, c'est la seule fois que j'aurais pu
rouler plus vite que les motos, mais qu'est ce qu'il fait froid, Andrea
s'est emmaillotée dans ses couvertures, de moins en moins de "noir" sur la
route, et c'est Le Béage, où nous faisons un ultime plein de carburant.
Nous voyons dans le regard de la pompiste qu'elle nous envie et se joindrait
bien à nous pour une promenade au clair de lune, mais elle doit surveiller
ses pompes...

aa1.jpg

aa2.jpg


aa3.jpg

(C'est Pââât devant; aux trucs réfléchissants derrière ses bottes, on devine qu'il doit garder les pieds au sol et "glisser" pour maintenir la moto.
Et moi, rien que pour l'embêter, je donnais de grands coups de gaz !)


Et enfin, le panneau "Ard'twin", la route de la ferme, le moteur recommence
à pétarader, je dois éteindre le phare et termine à la clarté des étoiles.
C'est terminé, nous sommes arrivés les derniers, àprés une dizaine d'heures
pour faire 120 km, "Ils" nous attendaient, avaient conservé du vin chaud
pour nous, c'est formidable d'être là, je suis épuisé, mais heureux, mais
qu'il fait donc froid !

aaxx.jpg

Chouette ! Il reste des places au camping des Flots Bleus !

a6.jpg


Nous apprenons que la Doune, qui n'a pu suivre les V11, a rebroussé chemin
et est rentrée toute seule chez elle, on retrouve les potes, on boit un
autre vin chaud, Marie Lonza nous a mijoté une soupe au Pistou ardéchoise,
avec lardons et saucisses.

a7.jpg

(Casimir, dont les moustaches, même givrées, sont plus belles que les miennes !)
a10.jpg

a11.jpg

a12.jpg

a9.jpg

a8.jpg

aa4.jpg



Comme je sanglotais sur l'épaule du Scal ma très grande déception d'être
arrivé àprés lui, il m'a sussuré à l'oreille qu'il était là au titre de
l'invitation de 2002....
C'est pas de l' Amitié, ça ???
Ce n'est pas moi qui vous décrirai la soirée au coin du feu, àprés une
tournée de Sucres à la ferme, c'est le Pââât qui a reçu la coiffe de Ste
Mélitta et les Saints Sacrements, et j'ai honteusement disparu me
sacdecoucher dans la grange.

aa5.jpg

Dimanche matin.
Ca va mieux. Dormi comme un vieux bébé fatigué.
Petit déj' à la ferme, je retourne voir ma Belle qui a dormi bien au chaud
dans un tas de neige.

a20.jpg

a21.jpg

a22.jpg

a23.jpg

ab1.jpg

ab2.jpg

ab3.jpg


Elle ne fera pas le retour, il ne reste que 2 vis, le flasque de roue s'est
déformé et les trous sont maintenant oblongs, rien ne pourra tenir, dommage
car il y a tout ce qu'il faut ici pour réparer.
Je ne résiste pas au plaisir, un coup de Start-Pilote, 4 coups de kick, et
elle démarre, encore blanche de givre.
Distribution des prix au soleil, un Gardois me souffle la coupe de la plus
ancienne, il s'est inscrit l'avant-veille et est venu en Motosacoche de ...
1938 !
Ard'twin fait bien les choses, et me décerne la coupe de la malchance.

a25.jpg

a24.jpg

(Là, j'ai protesté avec véhémence : Avec un traîneau, ça compte pas !)

L'assistance est contactée et envoie un camion plateau qui nous rapatriera
jusqu'à GLB.

PIC00016.jpg

Remerciements à MCT , Manue et Pâât qui ont fait plus que m'assister dans
cette galère, à l'équipe de Ard'twin qui nous a permis de nous retrouver
dans cet endroit et cette ambiances magiques, à Marie pour sa soupe
miraculeuse, à Isabelle et Christian de la ferme de la Rajasse, à Pat et la
Doune pour leur accueil, à tous les potes pour leur amitié, à l'AMDM pour
l'assistance 4 étoiles, et à Andrea qui me supporte et me suit encore dans
ce genre de balades.

JN

(A suivi le point de vue de Madame...)

> Prologue:
> Départ vers 10 heures samedi matin.....

J'ai bien retenu les instructions je sais ce que je dois faire.
Lester le side, fermer ma grande gueule et m'estimer heureuse qu'il m' amène
encore.
Pour ne pas être tout à fait inutile je suis quand mème nommée responsable
du frein à main, enfin du bout de bois qu'il faut placer au bon moment  et
surtout récupérer avant chaque départ.
.
> RV à Tournon pour attendre MCT et Manue.
> Nous partons en avance pour ne pas ralentir le groupe...

ca péterade sec, et nous avançons au pas. La Doune partie comme une fusée
revient: "Eh alors?"
Le premier arrêt d'une longue série. Je m'acquitte consciencieusement de ma
tache. Je mets le frein à main. Reflexion du JN : "Là c'est pas la peine".


> Quelques pannes insignifiantes plus tard...


Ce n'étaient jamais les mêmes et nous n'avancions pas plus vite après les
diverses "réparations"
Enfin c'était devenu tellement ennuyeux  que je me désintéressais de mes
devoirs. De tout façons je mettais jamais le frein au bon endroit alors je
m'en foutais. merci aux autres qui s'en chargaient à ma place.

> Lamastre pour un rapide sandwich et une séance de mécanique échange
> bougies-condensateur-réglage d'avance.


Là, ça devenait bon . Enfin du plaisir

> C'est reparti, quand elle tourne bien, c'est du vrai bonheur, mais ça ne
> dure pas, à la montée d'un col, MCT me rattrape et me fait stopper : La
roue
> AR

Vieille rengaine, les pneus qui éclatent, les jantes qui explosent, les
écrous qui se perdent, c'est d'un commun...
Mëme plus peur...

> (Il faudra tout de même que je pense à envoyer une boîte de chocolats à la
> DDE pour services rendus)

UNE PALETTE

>Andrea s'est emmaillotée dans ses couvertures,

j'avais prévu la catastrophe naturelle


> Nous apprenons que la Doune...a rebroussé chemin
> et est rentrée toute seule chez elle

Là ils ont vraiment pas assuré, les mecs. Honte sur eux!!!

> Ard'twin fait bien les choses

Eux, ils ont  par contre  super bien assuré

> Remerciements à MCT , Manue et Pâât qui ont fait plus que m'assister dans
> cette galère, à l'équipe de Ard'twin qui nous a permis de nous retrouver
> dans cet endroit et cette ambiances magiques, à Marie pour sa soupe
> miraculeuse, à Isabelle et Christian de la ferme de la Rajasse, à Pat et
la
> Doune pour leur accueil, à tous les potes pour leur amitié, à l'AMDM pour
> l'assistance 4 étoiles,

MERCI, MERCI  et MERCI

>et à Andrea qui me supporte

( encore)

> et me suit encore dans ce genre de balades.

Il m'avait promis que tout était "au poil". Je suis trop crédule alors une
fois sur la route je n'avais plus vraiment le choix


Andrea


(Scuderia Guzzi Club)


Date de création : 09/02/2011 @ 18:10
Dernière modification : 10/02/2011 @ 17:41
Catégorie : Présentation - Récits de concentres, voyages, ...
Page lue 1307 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !