Présentation
 ↑  

Cet engin a été conçu par mon ami Jean, de Menton, et réalisé, lui aussi, par JP Benoist.
Il consiste en une partie cycle BCS, le panier étant un coffre de toit pour auto.

Le moteur est un 800 cc, la boîte est équipée d'une marche arrière
Enfin, un vaste espace sous le "panier" permet de ranger une roue de secours et un vaste coffre.
La roue de secours se monte indifféremment aux 3 positions.
Pour faciliter son montage à l'arrière, le bras oscillant se démonte.
Le coffre, en s'ouvrant, forme une tente instantanément montée, avec un matelas des plus bourgeois, l'ensemble construit avec soin par Jean.
Le confort est au rendez-vous, l' éclairage est pris sur la batterie, même un WC type entonnoir-tuyau-bouteille vide permet une nuit des plus paisibles !
Le lit est suspendu par un EMC à l'avant, et trois Öhlins pour le panier et l'arrière.


IMAGE1.jpg























image5.jpg






















image7.jpg






















Bien entendu, pas question de ne pas y bricoler un peu : J'ai passé la roue de secours à l'avant, qui me semblait bien vide.
En reculant le coffre qui ne pouvait être clos hermétiquement de par ses découpes, je vais pouvoir y fixer un couvercle, et le rendre ainsi étanche.
Une batterie de caisse est venue sur la tôle intermédiaire, qui sert aussi de rangement.

dscf2453.jpg
























La place récupérée en partie arrière me permet de placer 2 jerrycans d'essence

DSCF2459.jpg
























Il reste d'autres travaux pour "terminer" la bête.
Je n'ai plus de temps, le voyage que j'ai prévu doit débuter mi-juin (voir en partie "voyages").
Ils consistent à monter un radiateur d'huile et échanger le tableau de bord qui doit recevoir un nouveau compteur, un témoin pression d'huile, température et pression d'huile.
C'est Jacky qui s'y colle, un saut à Grenoble et j'y dépose Brunnhilde.
Comme ça prend de la place dans leur bouclard, les Frangins la font dormir à l'étage

jnono11.jpg
























Comme dit Jacky, ça a été un sacré merdier d'implanter le départ des flexibles vers le radiateur, étant donné le peu de place disponible.
jnono10.jpg
























Janvier 2011
L'échange du filtre à huile étant aussi simple que la lecture d'une fiche horaire de la SNCF, l 'hiver prochain, je m'attellerai à la pose d'un filtre type auto monté à l'extérieur.
Le Père Noël m' a apporté une belle table élévatrice et je peux donc attaquer la réfection du faisceau.
Le side y va "presque" aussi facilement qu'une moto, car Biquette, ma vieille chèvre, s'occupe de la roue du panier, qui vient ensuite reposer sur une table métallique.

dscf3664.jpg
 























Le faisceau est déposé avec soin, l'outil ayant servi à la dépose est aussi sur la photo.
J'en profiterai pour installer un alternateur identique à celui de la Veuve.

DSCF3668.jpg
























DSCF3741.jpg










































La cellule redresseuse, inutile, a été déposée.
Un morceau de support de stator a été lui aussi supprimé pour permettre le passage de la courroie.
Au passage, un grand merci à Catherine qui m'a offert un mini porte-outils genre "Dremel" et qui autorise des travaux là où ça ne passe pas avec des outils classiques.
Le mini disque à tronçonner va tellement bien que j'ai failli couper tout ce qui dépassait sur la bécane !
Le faisceau d'allumage a été rallongé et placé sous gaine maouss-costaud.

DSCF3747.jpg










































Pour préserver le démarreur de l'eau et des saletés, une plaque d'alu a été taillée avec amour et scie sauteuse.

DSCF3748.jpg










































L'alternateur est en place, provenance 750 Kawa, en fait le même modèle que celui placé sur la Veuve.
La fixation en est différente, car aucun tube du cadre BMW n'est parallèle ou perpendiculaire au moteur.

J'ai bricolé ce système pour avoir l'horizontalité (chais pas si ça se dit) de l'alternateur

DSCF3754.jpg










































La poulie est cette fois en alu, j'ai fait tailler davantage de gorges pour pouvoir plus facilement jouer avec le réglage de l'alternateur.

Elle semble énorme, mais est de la même longueur que le rotor Bosch, ce qui permet d'utiliser la vis de fixation et l'outil pour la dépose du rotor.

Coup de chance : En allant commander la courroie, le fournisseur en avait une qui traînait sur son étagère, mais beaucoup plus large, car 15 gorges alors qu'il ne m'en faut que 5.

Il m'a fait un prix pour s'en débarrasser, en la coupant proprement au scalpel, j'en ai trois pour le prix d'une !

Les fusibles et relais seront placés dans une boîte à outils de V7 Spécial.

DSCF3756.jpg










































Le faisceau se construit, la clim est arrêtée, le chauffage à pétrole pédale de son mieux, j'arrive à avoir 17-18°C dans mon bouclard !
DSCF3757.jpg























C'est quasi-terminé, chaque circuit est séparé et fusiblé.

p102.jpg
























Une serrure de boîte à lettres vient fermer la boiboite.
Tiens, les Bing ont disparu !
Ils sont avantageusement remplacés par de bons vieux Dell'Orto bien connus

Allez, on est pas chien !
Je n'aime pas la forme du guidon "corne de vache", mais celui de V7 Spé que j'avais prévu tombe un poil loin pour mes petits bras.
Une fois de plus, Mandello vient à l'aide de Münich avec ses supports V7 Spé aussi, que j'ai dû légèrement modifier (chais pas avec quoi c'est fait, mais c'est de l'acier à Panzer, ces trucs !).

DSCF3789.jpg




















Février 2011

Une petite galère avec la courroie.
Elle est décidément trop courte et difficile à monter.
J'en commande une autre.
La dimension supérieure est maintenant trop longue.
Soit je monte un tendeur (un peu usine à gaz) ou je joue sur le diamètre de la poulie de l'alternateur.
20 mm de plus en diamètre, elle tournera plus vite, mais n'oublions pas que l'alternateur vient d'un Kawa qui tourne à plus de 10 000 tours !

Le tendeur est devenu ridoir, origine marine, en inox.

P1000032.jpg

Montage terminé, il n'y a plus qu'à le protéger.

P1000035.jpg

Le carter avant est découpé.

P1000042.jpg

Argh !
Guzzi fabriquerait des flats ?

P1000046.jpg

Faisons une petite pause.
Fermez vos cahiers et sortez en rang.

bbVtwin.jpg

Brunnhilde commence à porter de plus en plus le style italien !
Le cache arrêtera bien les plus gros cailloux, pour les autres, je ferai une vidange du carter de temps en temps.

P1000047.jpg

Et pour terminer, tout ce qui faisait chicane, vexation et ségrégation par filtrage à l'admission ayant été viré, il restait au dessus de la boîte une place presque aussi vaste que la place Dézécol.
Un joli box de 12.7 y a pris place, il contiendra les outils.
Il sort aisément en basculant la selle.

P1000049.jpg

17 février, à suivre...

Juin 2011, je reprends.
J' avais décidé de faire un bout de route pour voir comment ma Brunnhilde se comporte dans sa nouvelle configuration.
La vie trépidante des retraités ne m' a pas permis de partir avant fin mai.
Je décolle donc le 28/05, par un temps superbe, au menu vallée de la Tinée, col de la Bonnette et nuit à Barcelonnette.

La Bonnette

a01.jpg

Le tour de la cime n' est pas encore déneigé

a02.jpg

Au dessus de la bulle, on aperçoit le fort de Tournoux

a04.jpg

Départ dimanche, par col de Vars, le Lautaret, arrivée vers Grenoble, où je passe 3 jours chez les copains.

Visite chez les Frangins, réglage carbus.
Mes gicleurs de 150 sont en réalité des 170 ! (contrôlé à l' alésoir)

a15.jpg

Au départ de Grenoble pour la Savoie, il pleut copieusement.
2 jours vers Aiton, il refait beau, direction les Ets Briconanard, près de Gannat (03)
Le dispositif support de l' alternateur ne ma plaisait pas vraiment, je dessine un plan, et Nanard me fait cette merveille de support à la fraiseuse.
En alu/acier, il s' articule dans tous les sens.

a06.jpg

L' alternateur n' a pas exactement la même place, je ne peux remonter le cache Guzzi.


a09.jpg

Un bô support comme ça, ça s' arrose !

a07.jpg

Je repars lundi 6, il fait frais, route par Clermont, Loudes, col de la Chavade, Aubenas, Viviers et N7 pour la suite après le passage du Rhône.
A St. Maximin, des travaux et des bouchons font que je décide de prendre l' A8 pour rentrer, il reste environ 100 km.
Sortie à Cannes, je suis à 2 km de la place Carlo Guzzi quand -CRAC-BRRRR- fait la bête que j' immobilise sur le bas côté.
Les vitesses passent, mais la moto reste immobile.
Je descends pour chercher, et vois le moyeu qui tourne.
Encore ces p... de goujons qui ont pété !
Lors de ma première sortie avec Brunnhilde en mars 2009, les 4 bouts de tige filetée qui entraînaient la roue avaient déjà cédé.
Ce doit être moi qui accélère comme un goret, car Jean n' a jamais eu cet ennui !

Je ne veux plus de ce système et essaie de placer un amortisseur genre "marguerite" comme sur les Guzzi

a13.jpg

Ce n' est pas possible, l' étrier ne passerait plus.
Alors, ce sera un montage en direct, comme sur la Veuve.
Je fais modifier les demi-moyeux :
Sur le premier, perçage et taraudage de 4 filetages supplémentaires,
Sur le second, modification des lamages pour fixation par 4 vis TH M12.
Plus de secousse possible, et si jamais ça pète encore, j' ai maintenant 4 vis supplémentaires dans la caisse à outils, et 4 taraudages disponibles. 

a11.jpg

 

Jean dans son atelier

Jean_T.jpg
Pour me permettre d' amener quelqu' un, j' ai découpé un panier que Jurek voulait jeter et l' ai fixé en lieu et place de ma chambre.

DSCF8420.jpg

DSCF8419.jpg

DSCF8418.jpg

Novembre 2016 : Je trouve un bruit anormal derrière...
Problème de roulement, sans doute, diagnostique-je.
Sur le pont, démontage,

DSCF9496_-_copie.jpg

Les billes sont bien usées, je vais pouvoir mettre un autre roulement...

DSCF9499.jpg

L'ennui, est que la bride de traction est aussi très fatiguée


DSCF9489.jpg


Voir état des dents par rapport au pont de secours !

DSCF9497.jpg

C'est moins bien fichu que sur les Guzz, car la bride de traction ne se détaille pas chez les Teutons, il faut changer pignon/couronne
ou alors trouver (je l'ai acheté chez Motobins GB) la pièce au détail, dessouder la bride HS, centrer puis ressouder la nouvelle.

Je l'ai fait faire à Castres chez Lionel Wild 05 63 51 82 37 qui a fait un bon boulot, avec en plus le respect du délai, un prix tout
à fait honnête.
 Et en plus, le gaillard est bien sympa, il fait aussi bien dans les ancienne BM et HD que les plus modernes, ayant
investi dans l'outil informatique.

DSCF9575.jpg

L' échange est fait, je suis prêt pour l'hivernale des Isards.

DSCF9595.jpg



à suivre...


Date de création : 05/02/2011 @ 07:15
Dernière modification : 02/05/2017 @ 18:57
Catégorie : Présentation - Les motos
Page lue 3149 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !