Présentation
 ↑  
Lai Chau (enfin Muong Lay ) - Diên Biên Phu env.100 km

On a bien fait de tirer plus loin hier, l' étape d' aujourd 'hui sera courte.
Sur la droite, on aperçoit deux gniards vêtus de l' uniforme scolaire bleu-blanc

a01.jpg

C' est une briquetterie.
Elle n' est pas en service, sinon, pas possible de faire une photo, on ne voit que de la fumée.

a02.jpg

Les "gardiennes" de la briquetterie.
Z' avez vu, au dessus du toit de la maison, une tente a été plantée à flanc de côteau...

a03.jpg

Par une légère brume, un panneau nous bienvenute à l' entrée de DBP.

a04.jpg

Nous arrivons juste en face du monument de la victoire.
Ben oui, pour le Viêtnam, c' en a été sacrément une !
Je ne vais pas la conter, il y en a suffisament qui l' ont fait, et c' est un site de motos, ici !

a06.jpg

Bel et grand hôtel à DBP. Andrea lit le règlement de la piscine, qui interdit formellement son utilisation s' il n' y a pas d' eau dedans. 

a07.jpg

L' hôtel se trouve à peu près sur l' ancienne Béatrice.
Notre tour Eiffel a dû inspirer les opérateurs de téléphonie !

a08.jpg

Le très joli bar de la piscine, 100% bambou

a09.jpg

Une fois installés, nous partons pour la visite du lieu.
La dénomination "A1" est l' appellation Viêt pour notre "Eliane 2".

a10.jpg

En haut d' Eliane se trouve bien sûr le PC de la position.

a11.jpg

Les tranchées et les sacs de sable ont été bétonnés.
Ici, l' entrée du PC

a12.jpg

Devant le PC, le cratère d' une mine mise à feu le 06/05/54, avec environ 1000 kg d' explosif.
Les sapeurs Viêt se sont trompés d' une vingtaine de mètres !

a13.jpg

Le cratère (bétonné lui aussi)
Le PC est la petite élévation derrière.

a14.jpg


a15.jpg

Les tranchées.
Je ne sais pas pourquoi, mais chaque fois que j' ai visité Verdun, j' ai été plus "retourné"
qu' ici.

a16.jpg

Depuis le "toit" du PC, on aperçoit les collines et la piste d' atterrissage.

a17.jpg

Notre dernier char sur place était le "Bazeilles".
Aucun marquage sur celui-ci et un affût de photographe pour la 12.7.
a18.jpg

Au pied de la colline, le cimetière militaire Viêt

a19.jpg

Un petit musée sous Eliane, avec un bon vieux 24/29.
Un excellent FM, que j' ai utilisé étant petit, beaucoup plus précis que le bazar en tôle emboutie qui l' a remplacé.
Pourquoi ne sait on pas fabriquer des MG 42 en France ?

a20.jpg

Pour rester dans la ferraille en tôle emboutie...

a21.jpg

Après Eliane, le musée de la victoire historique de DBP
 
a22.jpg


a24.jpg

A l' entrée, l' oncle Hô et Giap discutant de la stratégie à employer pour enlever cette fichue cuvette.

a26.jpg

Affiche de propagande représentant nos troupes enterrées

a27.jpg

Une de nos positions après les combats

a29.jpg

Ca fait mal de voir ça...

a30.jpg

a31.jpg


A la sortie, un jeune soldat amène madame visiter.

a32.jpg


L' extérieur fait un peu bric-à-brac avec les morceaux d' avions US qui n' ont jamais mis les pieds ici !

a33.jpg

Par contre, c' est toujours made in USA, mais c' est bien d' cheû nous.

a34.jpg

a35.jpg

a36.jpg


a37.jpg

a25.jpg

Juste en face, le cimetière militaire viêtnamien
                                                                                                                                                                                                                                                                       a38.jpg


Un peu comme à Douaumont, une crypte ouverte porte les noms des combattants tués ici.

a39.jpg

Quelle que soit la nationalité, tous les cimetières militaires me font ressentir la même tristesse.

a40.jpg

a41.jpg

Le "Bazeilles" veille sur ses anciens clients

a42.jpg

En sortant, nous voyons ceci, des cannes à sucre neuves et utilisées.

a43.jpg

Ce que nous avions pris pour des essoreuses à linge à Meo Vac sont des machines à presser la canne à sucre !

a44.jpg

a45.jpg


a46.jpg

Et voilà le travail !
Garanti 100% sans conservateur ou E machin

a47.jpg

Avons même pu découvrir un F 16 à bas prix !

a48.jpg

Les boules vertes sont des noix de coco

a49.jpg

La visite continue avec le PC GONO

a50.jpg

Là aussi, le contexte n' y est plus...

a51.jpg

a52.jpg

a53.jpg

a54.jpg

a55.jpg

a56.jpg

a57.jpg

a58.jpg

La rivière est la Nam Youm
a59.jpg
 

Un petit mot sur la Nam Youm, extrait d' un forum sur l' Indo

Durant la bataille de Dîen-Bîen-Phû se constitua, à l'écart des combats, une sorte de communauté étrange que l'on nomma les "rats de la Nam Youm".

Ce sobriquet bien peu élogieux viens du fait qu'il s'agissait de déserteurs ayant fui les combats afin de
se cacher en attendant la suite des événements.
Ne pouvant rentrer dans leurs unités ils s'aménagèrent des sortes de boyaux dans les berges de la rivière Nam Youm.

Il y avait parmi eux des déserteurs, des lâches, mais également des Nords Africains complétement perdus qui avaient vu leurs cadres français tués au combat et, ne sachant plus où aller, s'étaient réfugiés là parmi les autres "rats".

ils formaient une communauté disparate qui survivait en pillant les colis de vivres parachutés, volant même jusqu'aux médicaments et papiers officiels qu'ils revendaient à prix d'or en fabriquant de fausses citations et divers ordres de missions truqués.

Lorsqu'il devint adjoint du colonel Langlais, le commandant Bigeard, révolté par ces gens, proposa à Langlais d'envoyer quelques compagnies paras ou légionnaires afin de régler la question.

Le colonel Langlais était tout aussi écoeuré que Bruno, mais refusa toute intervention afin d'éviter de faire couler un peu plus de sang français.

A la chute du camp retranché, les "rats" se faufilèrent tant bien que mal parmis l'anonymat de la foule des prisonniers.

Sources :
Erwan Bergot : convoi 42
Colonel Pierre Langlais : Dîen-Bîen-Phû

A l' écart et signalé nulle part (encore merci Jacques) se trouve le mémorial français
C' est son gardien qui nous en a ouvert les grilles.
A la sortie, il a reçu un royal pourboire.

a60.jpg

a61.jpg

a62.jpg


a63.jpg

Vous avez bien lu : Ce monument a été construit par un ancien sergent de la Légion, en hommage à ses camarades de combat.
Dans le film de P. Schoendorffer, un soldat s' apprêtant à sauter sur Diên Biên Phu explique à un journaliste américain que c' est leur boulot de combattre parce que la République leur en a donné l' ordre, mais qu' ils n' aiment pas être "gaspillés".
Ils ont pourtant été gaspillés.
J' ai honte de cette République et des politiciens qui gaspillent leurs soldats.

L' histoire de la construction du monument
www.anapi.asso.fr/fr/au-vietnam

Le monument se trouve sur l' ancien emplacement de l' hôpital de DBP.
a64.jpg

On se calme et l' on revient sur DBP

a65.jpg

Avant le repas, je décide de m' offrir un ver...

a66.jpg

Finalement, c' est bien, le whisky !

a67.jpg

Le bar est ouvert sur les courts de tennis, et largement garni d' orchidées

a68.jpg

a69.jpg

Repas de buffle et sortes d' épinards à l' hôtel, avé un Da Lat rouge.
Comme d' habitude, succulent.

a71.jpg

Visite nocturne au Monument de la Victoire.

a72.jpg


Pour y arriver, il y a 360 marches à monter.
Nam reste en bas, et je décide de lui tenir compagnie avec une 'tite bière.
C' est encore l' intrépide Andrea qui s' y colle !

a73.jpg


a74.jpg

a75.jpg

a76.jpg

Il y a plus de monde en bas des marches qu' au monument, les vendeurs de boissons font des affaires !
 
a77.jpg

Gigantesque fresque, mais je soupçonne qu' ils n' ont qu' un seul modèle !

a78.jpg

a79.jpg

a80.jpg

Excellente nuit.
Léger brouillard au matin.


a81.jpg

Faisons quelques pas avant le départ, les salons de coiffure sont encore fermés.
Il n' y a pas eu de vent cette nuit, les cheveux de la veille sont encore au pied du poteau.

a82.jpg

Les peintres n' ont pas les horaires du coiffeur, mais que dirait le représentant HST ???

a83.jpg

A ce genre de détails, on sait que l' on sort de la ville.

a84.jpg

Direction Son La et son pénitencier (mais dans quelques jours!)

 

Date de création : 12/06/2011 @ 08:31
Dernière modification : 12/06/2011 @ 16:54
Catégorie : Présentation - Récits de concentres, voyages, ...
Page lue 1563 fois


Réactions à cet article

Réaction n°5 

par Eric le 24/03/2014 @ 15:20
L'enquête détient question piquant presque 2 cents parents certains écoles une certaine France. En correlation avec services des études, je sait lequel dans le but de plus grande partie ces consommateurs inhalant les fumées produites de tabac n'est foulée obligatoire. Quand inhalant de l'air en matière de grossiste de sèche deumeure forcé inévitablement.Doit excéder via toutes les étapes, voir un dont est approprié après quelle est la belle distinction à de fait les technologies assortiment dont avance le mieux pour la pratique domesticité. En quoi consiste une cigarette en ligne ?Toutefois, il se trouve que la e-cigarette ne article aucun problème indéniable miliers d'espèces dans matière savonneuses qui empoisonnent tout le corps, pareillement c'est le cas domaine tabacomanie régulier.Ensuite, concernant toujours pièce les façons qui porte sur routine dommageable cigarette électronique n'aide pas. Au affaiblissement, il germe condense et modèle cette gomme lequel commencement consigne au cours des marchess respiratoires certains bronche.
Toutefois, seuls ceux-ci qui sont actuellement dépendants concernant le l'habitude dommageable. Sa chaudronnerie déchargée est indiquée du simple fait qui lorsque boucaner magicien n'est marche brillant mais encore ne réalise aucun problème paires.Pourquoi et en utilisant l'aide en cigarette électronique résigner fort indiscutableindubitable.Le dernier atout malgré tout il existe continûment diligemment examen différentes marques en tenant e-cigarettes après de nombreuses données approfondies visant les dangers et les privilège relatives au cigarettes électroniques, toutefois divers interrogateurs renferment déjà acquis pour que tout ce passe bien publier.Il se trouve que les concepteurs spécilisés dans ces fameuse marchandises dire assez à elles assurance intacte, cependant vu que il se trouve que le fluide en matière de e-cigarettes jaugent http://www.vapoteur-cigarette-electronique.fr (e-cigarette) de la chique, complétement inoffensifs eux de plus sont. Qui plus est, sur l'une certains cartouches avait retrouvé la matériau toxine, classiquement sollicitée tel que antigel. De fait dont sa forteresse de e-cigarette, vous aurez le droit de opter pour tu-quoique qu'un nombre certain touchant à fond nocives devront être toujours dans la chair.
Elle-même deumeure inhalée via l'utilisateur.Il est important de malheureusement voler des cigarettes, vous pouvez conserver, après il se trouve que le mécanismes entonnera incessamment après le premier serrage.Un hominien qui peut brave relatives au céder de fumer, une conduite n'est pas uniquement collaboratrice aux ennuis psychiques, et également caractéristiques douleurs physiques. Épargne de vos cigarettes électroniques non, classiquement on entonne à pétuner le mieux possible grace à il se trouve que la nouvelle expérience une sécurité utopique proposent un la train-train.L'Organisation internationale de la trempe insiste piquant répugnant d'utiliser un ensemble de e-cigarettes, pareillement un moyen en compagnie de garantir l'abandon en ce qui concerne le pétun.Liminaire ophtalmologue dans e-cigarettes du fabrication possède fait inquisition lequel leur intégral, éthode sûr en même temps que rempart débarrasser une certaine inféodation aux tabacs. Relatives tous les domaines une allopathie, les docteurs gardent les divers annales bien plus flatteuses au sein de la e-cigarette.

Réaction n°4 

par Tess le 13/06/2011 @ 07:37
Ben, plusieurs réponses...

Éliane la Blonde et Béatrice la Brune, bien connues au Bar de la Marine...mais il y avait aussi Huguette, Claudine, Dominique, Anne-Marie, Gabrielle, Isabelle...

Sinon, ce sont les noms des positions, des points d'appuis, reliés entre eux par des tranchées, et protégés par moultes mines et fils barbelés.

Tess@n retrait

Réaction n°3 

par Leon le 12/06/2011 @ 22:45
Ah oui, qui sont Eliane et Beatrice ?

/Leon

Réaction n°2 

par Leon le 12/06/2011 @ 22:44
Je ne suis pas militaire mais ce post est emouvant.
/Leon

Réaction n°1 

par Tess le 12/06/2011 @ 18:00
Impressionnant !Antoine de Saint-Exupéry a dit :
<< Le Soldat n’est pas un homme de violence.  Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes.
Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole
tout en sachant qu’il est voué à l’oubli >>