Présentation
2 avril : Lang Son - Cao Bang  env.140 km

Nous quittons l' hôtel.
Tiens ! La poubelle n' est pas passée...
a001.jpg
Ah oui, Léon a demandé qui est Jacques.
Jacques, c' est un français installé à Hanoï depuis de longues années, passionné d' histoire et de celle de la guerre d' Indo, et qui a écrit plein de trucs intéressants sur Voyage Forum
voyageforum.com/
Comme nous préparons ce voyage depuis des mois, je lui ai demandé s' il pouvait me conseiller un chauffeur/guide pour effectuer le tracé demandé par Andrea.
Il l' a fait, et même bien fait, nous mettant en contact avec Nam, et en nous donnant de précieux tuyaux car le Tonkin, il le connaît !
Il a toutefois fauté quand je lui ai demandé où se trouvait l' ex-hôpital Lanessan de Hanoï, il m' a répondu : Lan-San ?
Bref, tu ne peux concevoir de faire un tel voyage en te débrouillant sur place à l' arrivée, et les prix que m' avaient donné les agences très élevés.
Si quelqu' un a besoin de renseignements, détails ... qu' il me contacte par le site.

Bon, on est partis.
C' est beau, les calcaires dans la brume !
a002.jpg

Vous allez râler, y' a des poteaux, des fils électriques, gna-gna-gna...
Ben oui, y' en a partout, dans tous les sens, et surtout comme ils ne sont pas très haut, on en a toujours dans le champ.
Il y a l' électricité dans la plus lointaine cabane, donc il y a des fils.
La route devient moins roulante, de nombreux villages tout en longueur traversés, ils se ressemblent !
a003.jpg
Par endroits, cette ancienne RC4 embaume encore un parfum d' embuscade !
a004.jpg
a008.jpg

Parfois, la route est très large aux entrées/sortie d' un village
a006.jpg

Mais dans le village, c' est toujours aussi étroit...
a062.jpg

et nous arrivons à Dong Khé
a012.jpg
Pimpant, non ?
Nous nous arrêtons pour un café.
Il est excellent, Andrea en commande un deuxième en vietnamien, tout le monde rigole, mais elle obtient son kha-fé.
Nam s' offre une petite pipe
a009.jpg
La pipe à eau vietnamienne se fume en une seule aspiration, c' est intense car très fort !
a010.jpg

Moi, j' en ai pas fumé.
A 30 centimes le paquet de clopes, pas vraiment besoin...
a011.jpg

Je sors sur le trottoir me dégourdir les pattes, le sympathique GCC local voulait être photographié, voilà, c' est fait.
a014.jpg
 Comme nous voulons acheter des bonbons, nous empruntons la Hauptstrasse.
a013.jpg

dans le bazar-épicerie-droguerie-vins-charbons-confiserie-parfumerie-grainetterie-cosmétiques, nous avons un certain mal à expliquer à l' épicière-droguiste-confiseuse-grainetière-charbonnière que nous désirons lui acheter des bonbons.
Arrive alors un vieux monsieur qui, dans un très bon français, nous explique qu' il était instituteur et n' a rien oublié de ses 6 années d' étude de notre langue.
Son concours nous permet de reprendre la route, nantis de notre kilo de bonbons.
a016.jpg

Ici, les maisons en "dur" se font plus rares.
a021.jpg

a022.jpg

a023.jpg

a024.jpg

a025.jpg

a026.jpg

a027.jpg

Magiques, les calcaires...
a028.jpg

Et c' est l'arrivée à Cao Bang
www.net4war.com/e-revue/dossiers/indochine/RC4/rc4-01.htm

L' hôtel est au bord du fleuve, la rambarde du balcon m' arrive sous la ceinture...
a030.jpg

a031.jpg

Patronne pas très sympa, un peu genre animatrice à la Loubianka, mais il se fait tard, et cassons la croûte au restau de l' hôtel.
Et le spectacle commence !
Un groupe de Nung (au Viêtnam cohabitent 54 ethnies) casse aussi la croûte, et ce sont mes moustaches qui les interpellent !
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_groupes_ethniques_du_Vi%C3%AAt_Nam
Une intrépide jeune femme nous mitraille de ses téléphones
a032.jpg
Bien entendu, son jules nous offre la goutte...
a033.jpg

Et c' est parti pour trinquer à l' indéfectible amitié franco-nung...
a034.jpg
Les nanas ne restent pas inactives
a036.jpg

a038.jpg

a039.jpg

a040.jpg

Quelques photos depuis la chambre avant visite de la ville
a041.jpg

L' arbre du milieu du parc est un caoutchouc "ficus élastica"
a044.jpg

Là, c' est une école.
Les haut-parleurs démarrent dès 6 H du mat'.
J' y reviendrai plus loin.
a043.jpg
Sur les bords du fleuve
a047.jpg
on y cultive des jardinets
a048.jpg

a050.jpg
Là, c' est l' escalier qui mène au bord du fleuve.
a051.jpg
En ville, il y a un marché.
a052.jpg
C' est toujours plein de couleurs un marché
a053.jpg

a054.jpg

a055.jpg

a056.jpg

a057.jpg

en ville, ils ont même embauché l' oncle Hô pour faire la pub d' un opérateur de téléphonie...
a058.jpg
La ville n' offre finalement pas un grand intérêt.
Mais comme il n' est pas prévu d' y retourner la semaine prochaine, j' ai quand même fait quelques tofs.
a059.jpg
Mais comment passent-ils dans l' étayage ?
a060.jpg
Les Vietnamiens aiment pavoiser, et c' était pourtant pas un jour de fête !
a061.jpg

Ce soir, repas léger : soupe avec rouleau de riz vapeur.

3 avril : Cao Bang - Ban Gioc env. 100 km

On est réveillés à 6 H par ces p... de haut-parleurs !
Le bonheur continue, il n' y a pas de café à l' hôtel !
On ira le boire en face.
C' est sur une terrasse, et le café à peine servi, c' est le groupe électrogène qui démarre !
www.youtube.com/watch

A peine partis, c' est le crachin qui s' y met !

a001.jpg

Et des villages, de la boue, des villages ...

a002.jpg

a003.jpg

a004.jpg

a006.jpg

Au Viêtnam, quand on "refait" une route, on élargit la piste qui existait en taillant dans la montagne.
Ce qui est décaissé est fréquemment jeté dans le ravin.
Les portions en chantier sont interminables.
Comme il n' y a pas d' itinéraire de contournement/remplacement, tout ce qui circule, du piéton à la semi-remorque roule dessus.
Nous n' avons vu que de la piste de glaise.
Nulle part, ce n 'est stabilisé.
D 'après Nam, il faudra encore attendre plusieurs années avant que ces chantiers ne soient terminés.
Et quand il pleut (et il pleut souvent) les camions défoncent tout, et tout le monde se plante !
Le truc positif, c' est qu' il y a des engins de partout qui "retapent" la route défoncée en versant quelques bennes de glaise par dessus, puis un bull nivèle et jette le rab dans le fossé et c' est reparti !
Comme ils travaillent 7 jours sur 7, il y a toujours un engin qui finit par venir !
Des files se forment, les gens attendent patiemment, personne ne rouspète, et pour une fois, il n' y a pas de klaxon.

a013.jpg

a014.jpg

a012.jpg

La route étant taillée dans la montagne, celle-ci s' éboule régulièrement.
Pour les modalités de réparation, voir plus haut.

a008.jpg

a010.jpg

a009.jpg

Précision : Pour aller de X à Y, on compte en heures, et non en kilomètres.
C 'est pas tout, on va pas y passer le réveillon, roule ma poule !

a015.jpg

a016.jpg

Je précise que toutes les photos sont dans l' ordre chronologique.
Sur la suivante, des tombes.
J' ai toujours pas compris leus cimetières...

a017.jpg

A la sortie du bled, c' est carrément le ruisseau qui traverse !

a020.jpg

a018.jpg

Quand un camion est planté, ben on passe à côté !

a022.jpg

Encore un marché. Visez le poncho du gonze en cyclo : Il recouvre aussi la meule, et est pourvu d' une partie transparente pour le phare.
Existe aussi en version biplace !

a023.jpg

Le restau du marché

a024.jpg

et la boucherie

a025.jpg

Arrivés à Ban Gioc, Nam va acheter les autorisations de visite.
Tous les soirs, à l' arrivée à l' étape, il lave sa voiture.
Sa voiture est propre chaque nuit.

a026.jpg

En allant vers les chutes

a027.jpg

a028.jpg

a029.jpg

a030.jpg

a031.jpg

a032.jpg

Comme il y a du touriste, il y a les magasins qui attendent le touriste !
La rivière fait frontière, les montagnes sont en Chine.

a033.jpg

a034.jpg

a035.jpg

Des canetons dans un panier...
Est ce pour les habituer à l' eau ?

a036.jpg

Là, Andrea a décidé qu' elle avait la trouille des buffles !

a037.jpg

Bon, faut rentrer retrouver Miss Loubianka à Cao Bang.
Route sans histoire,

a043.jpg

a042.jpg

a045.jpg

a046.jpg

a047.jpg

Un peu de brouillard...

a048.jpg

un peu de boue ...

a049.jpg

a050.jpg

Et un 'tit éboulement, mais les engins étaient sur place, on n' a presque pas attendu !

a051.jpg

a053.jpg

a054.jpg

On a aussi acheté des couteaux, de ceux forgés à partir de lames de ressort.
Le coutelier cuisait un cochon avec ses potes

a055.jpg


a056.jpg

Comme il me trouvait sympathique, il m' a offert la goutte !

a057.jpg

et le gamin a eu plein de bonbons !

a058.jpg

Arrivée Cao Bang.
Dîner au restau de l' hôtel, dodo.

Nos héros auront ils du café demain matin ?
Vous l' apprendrez en suivant le prochain épisode !




Date de création : 03/05/2011 @ 13:51
Dernière modification : 09/04/2012 @ 15:27
Catégorie : - Récits de concentres, voyages, ...
Page lue 1833 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par paaat_du_Sud le 28/08/2011 @ 20:07
Quand on voit sur quelles pistes roulent les Honda locales, j'avoue que ça renvoie aux oubliettes certains préjugés sur les motos japonaises...